Simone Routier

Simone Routier

Simone Routier est née à Québec en 1901. Elle a étudié à l'École normale des Ursulines et a obtenu son brevet d'enseignement en 1920. Par la suite, elle a continué à suivre des cours : elle a étudié le modelage à l'École des Beaux-Arts de Québec, la phonétique et la littérature à la Sorbonne, puis la philosophie à l'Institut dominicain d'Ottawa. De 1930 à 1940, elle a séjourné à Paris, où elle a été correspondante pour le journal L'Événement de Québec, mais elle a aussi collaboré à plusieurs autres journaux et revues, québécois et européens. En 1929, elle est devenue membre de la Société des poètes canadiens-français. En 1932, elle a été reçue à la Société des poètes français. Jusqu'en 1950, elle a travaillé aux Archives nationales du Canada, puis a entrepris une carrière diplomatique. De 1950 à 1955, elle a travaillé à l'ambassade du Canada à Bruxelles comme attachée de presse et d'information, puis au consulat général du Canada à Boston où, en 1957, elle a été nommée vice-consule, poste qu'elle a occupé jusqu'en 1958, année où elle s'est retirée pour revenir au Québec.

En 1929, elle a mérité, ex aequo avec Alice Lemieux, le prix Athanase-David pour L'immortel adolescent. En 1931, le recueil Ceux qui seront aimés lui a valu le diplôme d'honneur de la société des poètes canadiens-français, le diplôme des Jeux floraux du Languedoc et la médaille Carrel du Lieutenant-Gouverneur. Elle est décédée en 1987.

Simone Routier a été reçue à l'Académie en 1947.

Bibliographie sélective récente

L'immortel adolescent (poésie), Québec, Le Soleil, 1928.
Ceux qui seront aimés (poésie), Paris, Éditions Pierre Roger, 1930.
Paris, amour, Deauville (récit), Paris, 1932.
Les tentations (poésie), Paris, Éditions La Caravelle, 1934.
Adieu Paris (récit), Ottawa, le Droit, 1941; Montréal, Beauchemin, 1942.
Marie de Villers (pseudonyme), Réponse à « Désespoir de vieille fille » (essai), Montréal, Beauchemin, 1943.
Le long voyage (poésie), Paris, Éditions de la Lyre et de la Croix, 1947.
Les psaumes du jardin clos (poésie), Paris, Éditions de la Lyre et de la Croix, 1947.

Avt_routier_simone_7532