Serge Patrice Thibodeau

Serge Patrice Thibodeau

Serge Patrice Thibodeau est un poète et essayiste acadien né en 1959 à Rivière-Verte, au Nouveau-Brunswick (Canada).
 
De 1990 à 2006, il a publié deux essais, douze recueils de poésie, dont un pour la jeunesse, et un recueil de récits de voyage. Il a fait paraître des textes dans de nombreuses revues littéraires au Canada et en Europe, dont plusieurs sont traduits dans une douzaine de langues, en revues et dans diverses anthologies de poésie. 
En l’espace de quinze ans seulement, le travail de Serge Patrice Thibodeau a été souligné par le prix France-Acadie 1991 pour La septième chute ; le prix Émile-Nelligan 1992 pour Le cycle de Prague ; le prix Edgar-Lespérance 1994 pour L'appel des mots, Lecture de Saint-Denys-Garneau ; le Grand Prix du Festival international de la Poésie de Trois-Rivières 1996 pour Le quatuor de l'errance et pour Nous, l'étranger ; et le Prix du Gouverneur général du Canada 1996 pour Le quatuor de l'errance suivi de La traversée du désert. En 2005, il reçoit le prix Antonine-Maillet et en 2007, le Conseil des Arts du Nouveau-Brunswick et le gouvernement provincial lui remettent le prix Pascal-Poirier pour l’excellence dans les arts littéraires en français ; cette même année, le Conseil des Arts du Canada lui décerne un deuxième Prix du Gouverneur général pour son recueil Seul on est. 
 
Dans les années 1990, Serge Patrice Thibodeau a été un militant pour les droits de la personne. Il a travaillé avec Amnistie internationale et il a été l’un des porte-paroles de l’organisation lors du Sommet parallèle sur les droits humains qui s’est tenu en même temps que le Sommet de la Francophonie en 1999, à Moncton. Actif avec l’équipe de la section canadienne francophone d’Amnistie internationale, il en a été le coordonnateur pour l’abolition de la torture. Il a été recherchiste, consultant et rédacteur pour le secrétariat d’Amnistie internationale à Londres, et il a formé des militants en France, en Suisse romande et au Québec, dans la cadre de la 3e Campagne mondiale d’AI contre la torture (2000-2001). 

Depuis 2002, il compte parmi les écrivains canadiens dont les archives littéraires ont été acquises par la Bibliothèque nationale du Canada. 

Il a été reçu à L'Académie des lettres du Québec en 2015.

Bibliographie sélective récente

La septième chute, poésie 1982–1989, Moncton, Éditions d’Acadie, 1990.
Le cycle de Prague, poésie, Moncton, Éditions d’Acadie, 1992.
Le passage des glaces, poésie,Trois-Rivières et Moncton, Écrits des Forges et Éditions Perce-Neige, 1992.
L’appel des mots. Lecture de Saint-Denys Garneau, essai, Montréal, Éditions de l’Hexagone, 1993.
Nous, l’étranger, poésie, Trois-Rivières et Echternach (Luxembourg), Écrits des Forges et Éditions Phi, 1995 et 1997.
Le quatuor de l’errance suivi de La traversée du désert, poésie, Montréal, Éditions de l’Hexagone, 1995.
Nocturnes, poésie, Trois-Rivières, Écrits des Forges, 1997.
Dans la Cité suivi de Pacífica, poésie, Montréal, Éditions de l’Hexagone, 1997.
La disgrâce de l’humanité. Essai sur la torture, Montréal, VLB éditeur, 1999.
Le roseau, poèmes 1997–2000, Moncton, Éditions Perce-Neige, 2000.
Seuils, poésie, Moncton, Éditions Perce-Neige, 2002.
Du haut de mon arbre, poésie jeunesse, Montréal, Les éditions de la courte échelle, 2002 et 2011.
Que repose, poésie, Moncton, Éditions Perce-Neige, 2004.
Let Rest, traduction de Que repose par Jonathan Kaplansky, Fredericton, Broken Jaw Press, 2005.
Lieux cachés, récits de voyage, Moncton, Éditions Perce-Neige, 2005 et 2011.
Seul on est, poésie, Moncton, Éditions Perce-Neige, 2006 et 2007.
Les sept dernières paroles de Judas Montréal, l’Hexagone, 2008.
Anthologie de la poésie acadienne, Moncton, Éditions Perce-Neige, 2009.
One, traduction de Seul on est par Jo-Anne Elder, Fredericton, Goose Lane Editions, 2009.
Journal de John Winslow à Grand-Pré, essai et traduction, Moncton, Éditions Perce-Neige, 2010 et 2011.
Sous la banquise, poésie, Montréal, Éditions du Noroit, 2013.
L’attrait des pôles, récits de voyage, Moncton, Éditions Perce-Neige, 2013.
« Marguerite Blanche Thibodeau – 1738-1801 », in Vivre la conquête, tome I, sous la direction de Gaston Deschênes et Denis Vaugeois, Québec, Septentrion, 2013.
Grand-Pré : en marge de l’isle Haute, Montréal, Lèvres urbaines n° 46, 2014.
Tante Blanche : biographie de Marguerite Blanche Thibodeau (1738-1810), Moncton, Perce-Neige, 2014.
 
 
Spt.2013_alt500x500