Robert Lalonde

Robert Lalonde

Robert Lalonde est né à Oka en 1947. Après avoir obtenu un baccalauréat ès arts au Séminaire de Sainte-Thérèse, il a poursuivi des études en interprétation théâtrale au Conservatoire d'art dramatique de Montréal.
 
En 1970, il a obtenu le premier prix d'interprétation du Conservatoire et une bourse d'un an qui lui a permis de voyager en Europe et aux États-Unis.
 
Professeur d'art dramatique au Cégep Lionel-Groulx, il a aussi enseigné au Conservatoire d’art dramatique de Montréal ainsi qu'à l’Université du Québec de Trois-Rivières. Acteur dans de nombreux films et téléfilms, homme de scène, il se consacre également à l'adaptation de textes pour le théâtre et à l'écriture romanesque. Il a entre autres traduit le livre d'Anne Michaels, Fugitive Pieces (La Mémoire en fuite, Boréal, 1998).
 
Ses notes sur l’art de voir, de lire et d’écrire, parues dans Le Devoir il y a quelques années, ont été très appréciées du public et se retrouvent, complétées de textes inédits, dans Le Monde sur le flanc de la truite et Le Vacarmeur, tous deux publiés au Boréal.
 
Robert Lalonde représente le Québec à chaque automne depuis 1997 en tant que membre du jury du Prix de l’Union latine, à Rome (Italie).
 
En 2005, il a fait paraître le roman Que vais-je devenir jusqu’à ce que je meure ?, un bouleversant portrait de l’adolescence. Enfin, au printemps 2007, Robert Lalonde nous a offert le recueil de nouvelles Espèces en voie de disparition, une plongée vers l’humanité qui se cache derrière le quotidien, une échappée vers la part la plus vivante de nous. Ce recueil a été finaliste dans la catégorie « Romans et nouvelles » des prix du Gouverneur général 2007 et finaliste du Prix du Grand public La Presse /Salon du livre de Montréal. Il est également, à l’heure actuelle, finaliste du Grand Prix littéraire Archambault et du Prix littéraire des collégiens 2008. En 2009, il nous offrait deux novellas réunies dans  Un cœur rouge dans la glace et au printemps 2011, il a publié sous le titre Le Seul Instant ses carnets, regroupant réflexions et aquarelles.
 
(biobibliographie tirée du site des Éditions du Boréal)
 
Il est membre de l'Académie depuis 2013.
 

Discours de présentation par Jacques Allard




 

Bibliographie sélective récente

La belle épouvante, Les Quinze éditeur, 1981.
Le dernier été des Indiens, Éditions du Seuil, 1982.
Une belle journée d'avance, Paris : Seuil, 1986 (1re édition); Éditions du Boréal, 1998 (2e édition).
Le fou du père, Éditions du Boréal, 1988.
Le diable en personne, Paris : Seuil, 1989 (1re édition); Éditions du Boréal, 1999 (2e édition).
Baie de feu, Écrits des Forges (poésie), 1991.
L'ogre de Grand Remous, Paris : Seuil, 1992 (1re édition); Éditions du Boréal, 2000 (2e édition).
Sept lacs plus au nord, Paris : Seuil, 1993 (1re édition); Éditions du Boréal, 2000 (2e édition).
Le petit aigle à tête blanche, Paris : Seuil, 1994 (1re édition); Éditions du Boréal, 2000 (2e édition).
Où vont les sizerins flammés en été?, Éditions du Boréal, 1996.
Le monde sur le flanc de la truite - Notes sur l'art de voir, de lire et d'écrire; Montréal : Boréal, 1997 (1re édition), Paris : Éditions de l’Olivier, 1999 (2e édition).
Des nouvelles d'amis très chers, Éditions du Boréal, 1999.
Le vacarmeur - Notes sur l'art de voir, de lire et d'écrire, Éditions du Boréal, 1999.
Monsieur Bovary - ou Mourir au théâtre, (Théâtre), Éditions du Boréal, 2001.
Un jardin entouré de murailles, Éditions du Boréal, 2002.
Iotékha', Éditions du Boréal, 2004.
Que vais-je devenir jusqu'à ce que je meure?, Éditions du Boréal, 2005.
Espèces en voie de disparition, nouvelles, Éditions du Boréal, 2007.
Un cœur rouge dans la glace, nouvelles, Éditions du Boréal, 2009.
Le Seul instant, Éditions du Boréal, 2011.
Un jour le vieux hangar sera emporté par la débâcle, Éditions du Boréal, 2012.
C’est le cœur qui meurt en dernier, Éditions du Boréal, 2013.
A_7642_1