Robert Choquette

Robert Choquette

Romancier, dramaturge et poète - d'ailleurs proclamé « Prince des poètes » par la Société des poètes canadiens-français -, Robert Choquette est né en 1905 à Manchester aux États-Unis. Sa famille, d'origine canadienne-française, s'est installée à Montréal en 1914. Après des études aux collèges Notre-Dame, Saint-Laurent et Loyola, Robert Choquette est devenu journaliste à La Revue moderne. Il a dirigé la publication à partir de 1928 et occupé le poste de secrétaire bibliothécaire à l'École des beaux-arts de Montréal ainsi qu'à l'Association des auteurs canadiens. Sa carrière de poète s'est amorcée en 1925 avec la publication de À travers les vents. Ce premier recueil de poésie lui a valu le prix David, honneur qu'il remportera également en 1932 pour Metropolitan Museum et en 1956 pour Suite marine. Robert Choquette est l'un des pionniers de l'écriture radiophonique et télévisuelle au Québec. À partir de 1932, il a écrit plus de cinq mille émissions de radioromans (Le curé du village, Métropole, etc.). Auteur d'une quinzaine de téléthéâtres, il a aussi créé de populaires feuilletons télévisuels, dont La pension Velder est le plus célèbre.

Parallèlement à ses activités de journaliste et d'écrivain, Robert Choquette a poursuivi une carrière de diplomate. À partir de 1963, il est devenu commissaire associé de la Commission du centenaire canadien, puis consul général du Canada à Bordeaux et ambassadeur du Canada en Argentine, en Uruguay et au Paraguay. Membre de plusieurs sociétés littéraires, il a été président de la Société des écrivains canadiens de 1971 à 1973 et président de l'Académie canadienne-française de 1974 à 1980. Il a mérité les titres de compagnon de l'Ordre du Canada et de grand officier de l'Ordre national du Québec. En 1930, il a aussi été lauréat du prix Lord-Willingdon, qui deviendra par la suite le prix du Gouverneur général. Il a reçu le prix de poésie de l'Académie française et le prix Duvernay en 1954. En 1956, le prix Edgar-Poe lui a été attribué. Son œuvre poétique a été récompensée en 1962 par le Prix international des Amitiés françaises. En 1972, un doctorat honoris causa lui a été décerné par l'Université de Sherbrooke. Robert Choquette est décédé à Montréal en 1991.

Bibliographie sélective récente

À travers les vents (poésie), Montréal, Éditions Édouard Garand, 1925.
La pension Leblanc (roman), Montréal, Louis Carrier & Éditions Mercure, 1927.
Metropolitan Museum (poésie), Montréal, s. é., 1931; Paris, Grasset, 1963.
Poésies nouvelles (poésie), Montréal, Albert Lévesque, 1933.
Le fabuliste La Fontaine à Montréal (théâtre), Montréal, Éditions du Zodiaque, 1935.
Le curé du village (roman), Montréal, Éditeurs Granger frères, 1936.
Les Velder (roman), Montréal, Éditions Bernard Valiquette, 1941.
Suite marine : Poème en douze chants, Montréal, Paul Péladeau, 1953.
Œuvres poétiques (rétrospective), Montréal, Fides, 1956.
Sous le règne d'Augusta (théâtre), Montréal, Leméac, 1974.
Le sorcier d'Anticosti et autres légendes canadiennes (contes), Montréal, Fides, 1975.
Moi, Pétrouchka : Souvenirs d'une chatte de vingt-deux ans (roman), Montréal, Stanké, 1980.

Robertchoquette