Rina Lasnier

Rina Lasnier

Rina Lasnier est née à Saint-Grégoire-d'Iberville en 1915. Elle a fait ses études au collège Marguerite-Bourgeoys, au Palace Gate (Exeter, Angleterre) et à l'Université de Montréal. Diplômée en littérature française en 1931, en littérature anglaise en 1932 et en bibliothéconomie en 1940, elle est devenue journaliste à l'hebdomadaire Le Richelieu, où elle a dirigé une section pendant sept ans. Elle a collaboré, entre autres périodiques, aux Carnets viatoriens, fondés par Gustave Lamarche. Élaborant une œuvre au lyrisme spirituel, elle fait partie, avec Hector de Saint-Denys Garneau et Alain Grandbois, de la génération-phare des « grands aînés » de la poésie québécoise. Elle a signé plus de trente titres, dont des pièces de théâtre, des biographies, des essais et des contes. Membre fondatrice de l'Académie canadienne-française et du Conseil des arts de la province de Québec, elle a également été membre de la Société royale du Canada et membre d'honneur de l'Union des écrivains québécois.

Pour la qualité de son œuvre et son implication culturelle, elle a reçu des distinctions prestigieuses tout au long de sa carrière. On lui a décerné le prix David en 1943 et en 1974. Elle a reçu le prix Duvernay en 1957, le prix Mgr-Camille-Roy en 1964, le prix Molson en 1971, le prix A.-J.-Smith de l'Université du Michigan en 1972, la médaille Lorne-Pierce de la Société royale du Canada en 1974, le prix France-Canada 1973-1974 et le prix Edgar-Poe en 1979. En 1977, l'Université de Montréal et l'Institut Gracian lui ont décerné un doctorat. L'année suivante, elle a reçu la médaille commémorative de la Reine. Rina Lasnier est décédée en 1997 à Saint-Jean-sur-Richelieu.

Bibliographie sélective récente

Féerie indienne (théâtre), Saint-Jean, Éditions du Richelieu, 1939.
Images et proses (poésie), Saint-Jean, Éditions du Richelieu, 1941.
Le chant de la montée (poésie), Beauchemin, 1947.
Présence de l'absence (poésie), Montréal, l'Hexagone, 1956.
Mémoire sans jours (poésie), Montréal, Éditions de l'Atelier, 1960.
Miroirs : Proses, Montréal, Éditions de l'Atelier, 1960.
Les gisants suivi de Quatrains quotidiens (poésie), Montréal, Éditions de l'Atelier, 1963.
L'arbre blanc (poésie), Montréal, l'Hexagone, 1966.
La part du feu (anthologie), Montréal, Éditions du Songe, 1970.
Poèmes (rétrospective), 2 vol., Montréal, Fides, 1972.
Le rêve du quart jour (essai), Saint-Jean, Éditions du Richelieu, 1973.
L'échelle des anges (essai), Montréal, Fides, 1975.
Chant perdu (poésie), Trois-Rivières, Écrits des Forges, 1983.
L'ombre jetée (poésie), 2 vol., Trois-Rivières, Écrits des Forges, 1987 et 1988.

Rinalasnier