Pierre Nepveu

Pierre Nepveu

Pierre Nepveu est né à Montréal en 1946. Poète, romancier, essayiste, il est l'auteur d'une douzaine d'ouvrages, dont sept recueils de poésie. Ses poèmes ont paru dans de nombreuses revues et anthologies au Québec et à l'étranger. Il est l'auteur, avec Laurent Mailhot, d'une anthologie, La poésie québécoise, des origines à nos jours, rééditée plusieurs fois depuis 1981. Il a fait partie de nombreux jurys de prix de poésie, notamment le prix Émile-Nelligan, le prix du Gouverneur général et le prix Alain-Grandbois de l'Académie des lettres du Québec. Il a publié des chroniques régulières de poésie québécoise dans les revues Lettres québécoises (1978-1985) et Spirale (1988-1999). Il a préfacé plusieurs recueils de poésie, dont L'homme rapaillé de Gaston Miron, Le vierge incendié de Paul-Marie Lapointe et D'argile et de souffle d'Hélène Dorion.

Professeur, il a enseigné les littératures québécoise et française dans plusieurs universités canadiennes entre 1972 et 1978, et au département d'études françaises de l'Université de Montréal jusqu’en 2009.  Il y a notamment dirigé le Centre d'études québécoises (CÉTUQ) entre 1993 et 1997.

Ses activités éditoriales ont été importantes, surtout depuis la fin des années 1980. Il a été membre du comité de rédaction du magasine littéraire et culturel Spirale, et il en a été le codirecteur entre 1993 et 1998. Par ailleurs, il a fondé avec Antoine Del Busso la collection « Nouvelles études québécoises » aux Éditions Fides, il en a été responsable entre 1995 et 1997 et il en assume de nouveau la direction depuis 2009, aux Presses de l’Université de Montréal où loge désormais cette collection. Enfin, entre 2000 et 2003, il a été directeur de la revue Études françaises, publiée par les Presses de l'Université de Montréal. Depuis 2000, il est responsable, avec Marie-Andrée Beaudet de l'Université Laval, de l'édition des œuvres du poète Gaston Miron dont il est aussi l’auteur d’une biographie.

Ses nombreux articles et comptes rendus, publiés au cours des vingt-cinq dernières années dans des revues, sont consacrés pour l'essentiel à la poésie québécoise. Il a également présenté des conférences sur la littérature du Québec au Canada anglais, aux États-Unis et dans plusieurs pays européens. Ses essais portent sur la poésie québécoise contemporaine (Les mots à l'écoute) et sur la redéfinition de la littérature québécoise dans un contexte postmoderne (L'écologie du réel). Un essai plus récent, Intérieurs du Nouveau Monde, explore les lieux de l'intériorité en ouvrant un dialogue entre la littérature du Québec et d'autres littératures des Amériques.

Plusieurs prix littéraires ont été décernés à Pierre Nepveu. La poésie québécoise, des origines à nos jours lui vaut, à lui et à Laurent Mailhot, le prix France-Canada en 1982. En 1989, il mérite le prix Victor-Barbeau de l'Académie des lettres du Québec pour L'écologie du réel. En 1993, il reçoit, avec son collaborateur Gilles Marcotte, le prix Gabrielle-Roy de l'Association des littératures québécoise et canadienne-anglaise pour Montréal imaginaire; le prix Canada-Suisse pour L'écologie du réel lui est également attribué. Il obtient le prix du Gouverneur général deux années consécutives, d'abord en 1997, section poésie, pour Romans-fleuves, puis en 1998, section études et essais, pour Intérieurs du Nouveau Monde. Cet essai lui vaut aussi le prix Gabrielle-Roy de l'Association des littératures québécoise et canadienne-anglaise et le prix Jean-Éthier-Blais de la Fondation Lionel-Groulx. En 2003, il obtient, pour son recueil de poésie Lignes aériennes, le Grand Prix du Festival international de poésie de Trois-Rivières et le prix du Gouverneur général.

Pierre Nepveu a été reçu à l'Académie en 1999.

Discours de réception
(source: les Écrits, n.97, décembre1999)

Bibliographie sélective récente

Voies rapides (poèmes), Montréal, HMH, 1971.
Épisodes (poèmes), Montréal, l'Hexagone, 1977.
Les mots à l'écoute : Poésie et silence chez Fernand Ouellette, Gaston Miron et Paul-Marie Lapointe (essai), Québec, Les Presses de l'Université Laval, coll. « Vie des lettres québécoises », 1979.
Couleur chair (poèmes), Montréal, l'Hexagone, 1980.
La poésie québécoise, des origines à nos jours, en collaboration avec Laurent Mailhot (anthologie), Montréal, Presses de l'Université du Québec/l'Hexagone, 1981; Typo, 1986, 2007.
Mahler et autres matières (poèmes), Montréal, Le Noroît, 1983.
L'hiver de Mira Christophe (roman), Montréal, Boréal, 1986.
L'écologie du réel : Mort et naissance de la littérature québécoise contemporaine (essai), Montréal, Boréal, coll. « Papiers collés », 1988.
Des mondes peu habités (roman), Montréal, Boréal, 1992.
Montréal imaginaire : Ville et littérature, sous la direction de Pierre Nepveu et Gilles Marcotte (essais), Montréal, Fides, 1992.
Romans-fleuves (poèmes), Montréal, Le Noroît, 1997.
Intérieurs du Nouveau Monde : Essais sur les littératures du Québec et des Amériques, Montréal, Boréal, coll. « Papiers collés », 1998.
Lignes aériennes (poèmes), Montréal, Éditions du Noroît, 2002.
Lectures des lieux (essais), Montréal, Boréal, coll. « Papiers collés », 2004.
Le sens du soleil. Poèmes 1969-2002, Montréal, L’Hexagone, collection « Rétrospectives », 2005.
La poésie immédiate. Chroniques 1985-2005, Québec, Éditions Nota bene, collection « Nouveaux Essais Spirale », 2008.
Les verbes majeurs (poèmes), Éditions du Noroît, 2009.
Gaston Miron. La vie d’un homme, biographie, Éditions du Boréal, août 2011.

Pierrenepveu