Pierre Mertens (Belgique)

Pierre Mertens (Belgique)

Pierre Mertens est né à Bruxelles en 1939. Écrivain belge d'expression française, il commence sa carrière comme juriste spécialiste du droit international. Défenseur des droits de l'homme dans le monde, il dénonce, entre autres, le génocide au Biafra, la torture en Irlande et les traitements dans les prisons chiliennes sous Pinochet. Chercheur et directeur du Centre de sociologie depuis 1987 à l'Université libre de Bruxelles, il enseigne le droit et la littérature comparée.

Son œuvre littéraire est composée de romans, de nouvelles, de pièces de théâtre ainsi que d'un livret d'opéra. Traduite en plusieurs langues, elle est reconnue internationalement et lui a valu plusieurs prix et distinctions littéraires. Pierre Mertens a notamment reçu le prix Médicis, en 1987, pour Les Éblouissements en 1987 et le Prix belgo-canadien pour l'ensemble de son œuvre. En 1989, il est élu à l'Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique. Polémiste, il a également publié des essais, dont l'un sur la question de l'engagement littéraire.

Bibliographie sélective récente

L'Inde ou l'Amérique (roman), Paris, Seuil, 1969.
Le niveau de la mer (nouvelles), Lausanne, L'Âge d'Homme, 1970.
La fête des anciens (roman), Paris, Seuil, 1971.
Les bons offices (roman), Paris, Seuil, 1974.
Nécrologies (nouvelles), Bruxelles, J. Antoine, 1977.
Terre d'asile (roman), Paris, Grasset, 1978.
Ombres au tableau (récits), Paris, Fayard, 1982.
La passion de Gilles (opéra), Le Paradou, Actes Sud, 1982.
Perdre (roman), Paris, Fayard, 1984.
Les éblouissements (roman), Paris, Seuil, coll. « Fiction et Cie », 1987.
L'agent double :Sur Duras, Gracq, Kundera, etc., Bruxelles, Complexe, coll. « Le Regard littéraire », 1989.
Les chutes centrales (nouvelles), Lagrasse, Verdier, 1990.
Lettres clandestines (récit), Paris, Seuil, coll. « Fiction et Cie », 1990.
Les phoques de San Francisco (nouvelles), Paris, Seuil, coll. « Fiction et Cie », 1991.
Flammes (théâtre), Arles, Actes sud, 1993.
Une paix royale (roman), Paris, Seuil, coll. « Fiction et Cie », 1995.
Une seconde patrie (essai), Paris, Arléa, 1997.
Tout est feu (entretiens), Montréal, Stanké, 2000
Perasma (roman), Paris, Seuil, coll. « Fiction et Cie ", 2001.
À propos de l'engagement littéraire (essai), Montréal, Lux, coll. « Lettres libres », 2002.
Écrire après Auschwitz? : Semprun, Levi, Cayrol, Kertész (essai), Tournai, La Renaissance du livre, coll. « Paroles d'aube », 2003.

Pierremertens