Louise Dupré

Louise Dupré

Née à Sherbrooke (Québec), Louise Dupré a obtenu une licence ès lettres (1973) et une maîtrise ès arts (1979) de l'Université de Sherbrooke, puis un doctorat en études françaises à l'Université de Montréal (1987). Poète, romancière, nouvelliste et essayiste, elle a publié une quinzaine de titres, qui lui ont valu plusieurs prix et distinctions. Elle a également fait paraître un grand nombre d'articles ainsi que de textes de fiction et d’essais dans des revues et des publications collectives au Québec, au Canada anglais et à l'étranger. Elle a aussi préparé plusieurs anthologies de poètes québécois, collaboré avec plusieurs artistes d’autres disciplines et participé à de nombreuses rencontres d'écrivains et d'universitaires au Québec et ailleurs.

Elle a fait partie du collectif des Éditions du remue-ménage de 1981 à 1984, du comité de rédaction de le revue Voix et images de 1988 à 1995, revue qu'elle a dirigée de 1995 à 1998. Elle est professeure associée au département d'études littéraires de l'Université du Québec à Montréal. En 2002, elle a été élue à la Société royale du Canada.

Louise Dupré a été reçue à l'Académie en 1999. Elle a été secrétaire générale de l'Académie de 2005 à 2008 et directrice de la Rencontre québécoise internationale des écrivains de 2008 à 2011.

Discours de réception
(source: Les écrits, n.97, décembre 1999)

Bibliographie sélective récente

La peau familière (poésie), Montréal, Éditions du remue-ménage, 1983, prix Alfred-DesRochers.
Chambres (poésie), Montréal, Éditions du remue-ménage, 1986.
Bonheur (poésie), Montréal, Éditions du remue-ménage, 1988.
Stratégies du vertige, Trois poètes : Nicole Brossard, Madeleine Gagnon, France Théoret (essai), Montréal, Éditions du remue-ménage, 1989.
Noir déjà (poésie), Montréal, Éditions du Noroît, 1993, Grand Prix du Festival international de la poésie de Trois-Rivières.
La memoria (roman), Montréal, Éditions XYZ, 1996 ; Bruxelles, La renaissance du livre, 2000, prix de la Société des écrivains canadiens, prix Ringuet de l'Académie des lettres du Québec. Memoria, traduction anglaise du roman par Liedewy Hawke, Toronto, Simon & Pierre, 1999.
Tout près (poésie), Montréal, Le Noroît, 1998, deuxième Grand Prix de poésie de la Société Radio-Canada.
La Voie lactée (roman), Montréal, XYZ, 2001; Montréal, Bibliothèque québécoise, 2010. The Milky Way, traduction anglaise du roman par Liedewy Hawke, Toronto, Simon & Pierre, 2002.
Les mots secrets (poésie), Montréal, La Courte Échelle, 2002.
Sexuation, espace, écriture : La littérature québécoise en transformation, ouvrage collectif sous la direction de Louise Dupré, Jaap Lintvelt et Janet M. Paterson, Québec, Nota bene, 2002.
Une écharde sous ton ongle (poésie), Montréal, Éditions du Noroît, 2004.
The Blueness of Light (anthologie de poèmes), traduction anglaise par Antonio D’Alfonso, Toronto, Guernica, 2005.
Tout comme elle (théâtre) suivi d’une Conversation avec Brigitte Haentjens, Montréal, Québec Amérique, coll. « Mains libres », 2006. Just like Her, traduction anglaise du texte par Erin Moure, Hamilton, Wolsak and Wynn, 2011. Prix de la critique, section Montréal, décerné par l’Association des critiques québécois de théâtre, pour le spectacle Tout comme elle, créé à Montréal en 2006, dans une mise en scène de Brigitte Haentjens.
L’été funambule (nouvelles), Montréal, XYZ éditeur, 2008. High-Wire Summer, traduction anglaise du recueil de nouvelles par Liedewy Hawke, Toronto, Cormorant Books, 2009.
Plus haut que les flammes (poésie), Montréal, Éditions du Noroît, 2010.

Louisedupre