Lise Bissonnette

Lise Bissonnette

Écrivaine, journaliste, éditrice, analyste, administratrice, Lise Bissonnette se consacre aujourd’hui à des travaux personnels d’écriture et de recherche après avoir mené une carrière de gestionnaire de haut niveau à la tête de grandes institutions québécoises.

En juin 2009, au terme de trois mandats, elle a quitté la présidence et direction générale de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ), devenue sous sa gouverne la plus importante institution culturelle du Québec, tant par sa taille que par la diversité de ses missions. Depuis 1998, sous sa direction, on aura vu naître, s’édifier et se développer la Grande Bibliothèque, construite à Montréal, lieu de fréquentation record, offrant une panoplie de services nouveaux aux citoyens dans l’ensemble du territoire québécois. Elle a planifié et dirigé les deux fusions successives qui, en 2002 et en 2006, ont amalgamé la Bibliothèque nationale du Québec puis les Archives nationales du Québec à la Grande Bibliothèque, pour mener à la consolidation de BAnQ.

De 1990 à 1998, madame Bissonnette a été directrice et éditrice du quotidien Le Devoir, où elle avait fait ses débuts comme journaliste en 1974. Analyste politique et culturelle de renom, elle a présidé, durant ces années de direction, à une réforme en profondeur de cet influent journal, qui en a assuré de façon durable à la fois le renouvellement éditorial, le redressement financier et un nouveau design primé à plusieurs reprises sur la scène internationale.

Écrivaine, Lise Bissonnette est l’auteur de huit ouvrages, trois essais, quatre œuvres de fiction et un livre alliant ces deux genres littéraires.

Sa contribution au débat d’idées et son engagement au sein de la communauté lui ont valu de nombreuses distinctions, dont neuf doctorats honoris causa décernés par des universités du Québec, du Canada et des États-Unis. Elle détient l’Ordre de la Pléiade (Francophonie), est officier de l’Ordre national du Québec et officier de la Légion d’honneur de France. Après avoir reçu la médaille de carrière de l’Académie des lettres du Québec en 1999, elle en est devenue membre en 2004.

En 2010, elle a été élue membre de l’Académie des Grands Montréalais, elle a reçu le Prix de carrière de la Fondation pour le journalisme canadien, et l’État québécois lui a remis sa récompense la plus prestigieuse, le Prix Georges-Émile-Lapalme, Prix du Québec pour le rayonnement de la langue française et la contribution au  développement  culturel.

Discours de réception
(source: Les écrits, n.113, avril 2005)

 

Bibliographie sélective récente

Lisebissonnette