Lionel Groulx

Lionel Groulx

Né à Vaudreuil en 1878, Lionel Groulx a fait ses études au séminaire de Sainte-Thérèse-de-Blainville, puis au Grand Séminaire de Montréal. Ordonné prêtre en 1903, il a poursuivi sa formation en Europe de 1907 à 1909 : il a fait des études de philosophie et de théologie à l'Université de la Minerve à Rome, puis des études littéraires à l'Université de Fribourg. Il a enseigné au collège de Valleyfield avant d'être nommé, en 1915, professeur d'histoire du Canada à l'Université de Montréal. Il a alors dirigé la première chaire d'histoire du Canada, et ce, jusqu'en 1949. Il a fait plusieurs voyages qui lui ont permis notamment de travailler aux archives de Londres et de Paris en 1921 et 1922, et de prononcer, à titre de délégué de l'Université de Montréal, nombre de conférences sur l'histoire du Canada aux universités de Paris, de Lille et de Lyon. Historien, maître à penser de la question nationale, militant et écrivain, il a participé à plusieurs périodiques et dirigé, de 1920 à 1928, L'Action française. En 1946, il a fondé l'Institut d'histoire de l'Amérique française et, en 1947, La Revue d'histoire de l'Amérique française.

Lionel Groulx a mérité de nombreux honneurs. Détenteur de quatre doctorats honorifiques (Ottawa, Laval, Montréal, Saint-John's), il a été récipiendaire du prix de l'Académie française en 1931, de la médaille de la Société historique de Montréal en 1933 et de la médaille Tyrell en 1948, du prix Duvernay en 1952, de l'insigne de l'Ordre de la fidélité française en 1953, du prix du Grand Jury des lettres en 1963 et de la médaille Léo-Parizeau en 1963. Il a été nommé membre de la Société royale du Canada (dont il s'est retiré en 1952), de la Société historique du Canada et de la Société Saint-Jean-Baptiste de Sherbrooke. À sa mort, en 1967, une journée de deuil officiel a été décrétée par la province de Québec et il a eu des obsèques d'État.

Bibliographie sélective récente

Une croisade d'adolescents (essai), Québec, Imprimerie de l'Action sociale ltée, 1912.
Nos luttes constitutionnelles (conférences), 5 fascicules, Montréal, Le Devoir, 1915-1916.
Les rapaillages : Vieilles choses, vieilles gens (souvenirs), Montréal, Bibliothèque de l'Action française, 1916.
La naissance d'une race (conférences), Montréal, Bibliothèque de l'Action française, 1919.
Lendemains de conquête (cours d'histoire), Montréal, Bibliothèque de l'Action française, 1920.
L'appel de la race (roman), Montréal, Bibliothèque de l'Action française, 1922.
Notre maître, le passé (essai), Montréal, Bibliothèque de l'Action française, 1924; 3 vol., Stanké, 1977.
Au cap Blomidon (roman), Montréal, Granger frères, 1932.
Histoire du Canada français depuis la découverte, 4 vol., Montréal, L'Action Nationale, 1950.
Mes mémoires, 4 vol., Montréal, Fides, 1971-1974.

Lionelgroulx