Jean Ménard

Jean Ménard

Jean Ménard est né à Ottawa en 1930. Au terme d'études au collège Saint-Alexandre de Limbour, il s'est inscrit à l'Université Laval où on lui a décerné, en 1952, une licence ès lettres. Après avoir obtenu un doctorat en littérature à l'Université de Paris (1955), il est devenu professeur à la faculté des lettres de l'Université d'Ottawa. Il y a fondé en 1958, avec trois collègues, le Centre de recherche en littérature canadienne-française, aujourd'hui le CRCCF. Parmi les nombreuses activités du Centre, qui a pour mission de développer l'enseignement des lettres au niveau universitaire, on compte la publication de Bilans littéraires annuels, ainsi que la mise sur pied d'un centre d'archives.

De 1961 à 1962, Jean Ménard a assumé la direction de la page littéraire du Droit. Ses publications, des études et des recueils de poésie, lui ont valu des distinctions : il reçoit, pour Plages et Les myrtes, le prix Champlain (1963); le prix de l'Académie française lui a été décerné en 1956 pour son ouvrage intitulé L'œuvre de Boylesve, puis une deuxième fois, en 1967, pour Xavier Marmier et le Canada. Membre de la Société royale du Canada, il a fait également partie de la Société des écrivains canadiens, dont il a été le président en 1969. Épistolier prolifique, il a entretenu une correspondance avec plusieurs figures du milieu littéraire québécois, notamment Jean Éthier-Blais, Jacques Brault, Lionel Groulx, Gatien Lapointe, Rina Lasnier, Roger Le Moine et Réjean Robidoux. Il est décédé en 1977.

Jean Ménard a été reçu à l'Académie en 1970.

Bibliographie sélective récente

L'œuvre de Boylesve, Paris, Nizet, 1956.
De Corneille à Saint-Denys Garneau, Montréal, Éditions Beauchemin, 1957.
Plages (poésie), Montréal, Éditions Beauchemin, 1962.
Les myrtes, Montréal, Éditions Beauchemin, 1963.
Xavier Marmier et le Canada, Québec, Presses de l'Université Laval, 1967.
Inextinguible, Québec, Éditions Garneau, 1969.