Jacques Allard

Jacques Allard

Né à La Tuque, en 1939, Jacques Allard a grandi à Salaberry-de-Valleyfield. Après des études classiques au collège de cette ville, il a obtenu à l’Université de Montréal un baccalauréat ès arts (1961), une licence ès lettres (1964) et un CAPES (1964) de l’École Normale Supérieure. Il a ensuite poursuivi ses études à l’Université de Paris VIII qui lui a décerné un doctorat en littérature française (1976). Pionnier de l'Université du Québec à Montréal, il y a enseigné à titre de professeur de 1969 à 1999. Il y a été responsable du module Enseignement des langues et des lettres, directeur du département d’Études littéraires et de plusieurs comités et groupes de recherche. Il a ainsi codirigé l'édition scientifique de l'œuvre d'Hubert Aquin (1980-1995).

Professeur invité aux universités de Toronto (1974), Kingston (1976), Paris VIII (1980), au Centro Academico Canadese de Rome (1984), aux universités de Bologne (1984 et 1991), Montréal (1989-1990), Vancouver (1993), Porto Alegre (1997) et Bordeaux III (1997), il a aussi assuré sur Internet et la chaîne culturelle de Radio-Canada le premier cours consacré au roman du Québec (1999).

Jacques Allard a publié quelque trois cents articles (certains en anglais, en chinois, en italien et en hongrois) dans diverses publications dont Parti pris, Liberté, Voix et images du pays et Voix et images/ Littérature québécoise, Livres et auteurs québécois, Dictionnaire des œuvres littéraires du Québec, Lettres québécoises, Encyclopedia of Literature in Canada, The Oxford Companion to Canadian Literature, Studies in Canadian Literature, University of Toronto Quarterly, Europe, Littérature, Helikon, Uomini e Libri, Les Écrits. Il est auteur, co-auteur ou directeur, d’une quarantaine de publications et a collaboré à une quarantaine d’autres publications en études québécoises.

Fondateur en 1967 de l'APFM (Association des professeurs de français de Montréal, il a aussi cofondé, avec Renald Bérubé, la revue Voix et images / Littérature québécoise (1967 et 1974) ; cofondé l'AQPF (Association québécoise des professeurs de français) en 1968 ; l'AIEQ (Association internationale des études québécoises) en 1997; et la Société des Correspondances d’Eastman, en 2003. . En 2007, il a été conseiller littéraire pour Un cri au bonheur, long métrage consacré à des poètes québécois.

Après avoir été critique de littérature québécoise au journal Le Devoir (1991-1996), il a accompagné beaucoup d’écrivains comme directeur littéraire chez Québec Amérique (1996-2001) où il a créé la collection Mains libres et chez Hurtubise (1976-1978 ; 2001-...) où il a lancé les collections Textes et Documents littéraires et amÉrica.

Membre de la Société Royale du Canada (Académie des arts et des lettres) depuis 2005, Jacques Allard a été récipiendaire de l’Educational Press Award (Dallas, USA, 1967) ; de la bourse Killam (1986) du Conseil des Arts du Canada ; et du prix Raymond-Klibanski (1995) de la Fédération canadienne des sciences humaines et sociales. Son essai Le Roman du Québec: histoire, perspectives, lectures a été, en 2001, finaliste au prix du Gouverneur général du Canada et au prix de la critique Jean-Éthier-Blais. En 2008, il a remporté le prix annuel de AITF (Association indienne des professeurs de français) pour sa contribution exceptionnelle au rayonnement des littératures française et québécoise en Inde et dans la francophonie.

Professeur associé du département d’Études littéraires de l’Université du Québec à Montréal, il est conseiller littéraire de la maison Hurtubise, membre du Pen Club Québec et du conseil des Correspondances d’Eastman.

Jacques Allard a été reçu à l'Académie des lettres du Québec en 2001.
Il a été vice-président de l’Académie des lettres du Québec de 2001 à 2004, puis président de 2005 à 2008


Discours de réception
(source: Revue Les écrits, n.104, avril 2002)

 

 

 

Bibliographie sélective récente

Voix et images du pays, cahier de littérature québécoise, direction, Montréal, Cahiers de Sainte-Marie, 1967.
Gérard Bessette, Le libraire (édition présentée et annotée), Montréal, Éditions du Renouveau pédagogique, 1971.
Voix et images / Littérature québécoise, direction, 18 publications, Montréal, Presses de l’Université du Québec, 1974-1980.
Zola : Le chiffre du texte (essai), Grenoble, Presses de l'Université de Grenoble; et Montréal, Presses de l'université du Québec, 1978.
Travaux sémiotiques, direction, Montréal, UQAM, Cahiers du département d’Études littéraires, no 3, 1984.
Québec/Acadie: Modernité/Postmodernité du roman contemporain, codirection avec Madeleine Frédéric, (Centre d’Études canadiennes de l’Université Libre de Bruxelles), Montréal, UQAM, Cahiers du département d’Études littéraires no 11, 1987.
Traverses : De la critique littéraire au Québec (essai), Montréal, Boréal, « Papiers collés », 1991.
Cultural Representation and Quebec Society/Représentation culturelle et société québécoise, codirection avec Patricia Smart, Toronto, University of Toronto Quarterly, 1994.
Hubert Aquin : Œuvres (édition critique codirigée avec Bernard Beugnot et al.), douze ouvrages, Montréal, Bibliothèque québécoise, 1992-2001. Édition personnelle: Prochain épisode, 1995.
Le Roman mauve : Microlectures de la fiction récente au Québec (essai), Montréal, Éditions Québec Amérique, 1997.
« Je l’aimais dans la tempête », nouvelle, in Récits de la Fête, direction de Jacques Allard, coll. «Mains libres », Québec Amérique, 2000.
Le Roman du Québec : Histoire. Perspectives. Lectures, Montréal, Éditions Québec Amérique, 2000 et 2001 (2e édition, revue et corrigée).
Naïm Kattan, l’écrivain du passage, direction, Hurtubise HMH, 2003.
« Sur l’autoroute », nouvelle, Les Écrits, numéro spécial 1954-2004, Montréal, 2004.
« Chère Denise », lettre à Denise Bombardier, Zone de libre échange, recueil de lettres, direction de
Line Richer, Eastman, Éditions des Correspondances d’Eastman, 2005
Le Bonheur des poètes, anthologie (poètes contemporains), Écrits des Forges, 2007.
Histoire de livres, collectif de récits et nouvelles, direction, Hurtubise 50e anniversaire), Montréal, 2010
Rose de La Tuque, roman, Montréal, Hurtubise, 2011.

 

 

Jacquesallard