Émile Ollivier

Émile Ollivier

Émile Ollivier est né en 1940 à Port-au-Prince. Il y a fait ses études à l'École normale supérieure et a obtenu une licence en philosophie (1962). Également détenteur d'un diplôme de littérature de la Sorbonne, il a immigré au Canada en 1966. Pendant huit ans, il a enseigné au collège d'Amos et à l'École normale d'Amos. Par la suite, il a occupé des fonctions administratives de premier plan : coordonnateur au ministère de l'Éducation (1973-1976), adjoint à la direction de Télé-Université (1976-1977), administrateur à l'Université du Québec à Montréal (1977-1980), président de l'Institut canadien d'éducation des adultes (ICEA) et membre de la Commission canadienne de l'UNESCO. Spécialiste de l'alphabétisation et de l'éducation des adultes ainsi que sociologue émérite, il a été professeur à la faculté des sciences de l'éducation de l'Université de Montréal. Intellectuel engagé, il a prononcé des conférences à travers le monde et a publié des essais sur la problématique haïtienne et les phénomènes migratoires.

Il a été nommé chevalier de l'Ordre national du Québec et chevalier de l'Ordre des arts et des lettres de la France (2000). Son premier roman, Mère-Solitude, lui a valu le prix Jacques-Roumain (1985). Il a reçu le Grand Prix de la prose du Journal de Montréal pour La discorde aux cent voix (1987), le Grand Prix du livre de Montréal pour son roman Passages (1991) et le prix Carbet pour Les urnes scellées (1996). Il est décédé en 2002.

Émile Ollivier a été reçu à l'Académie en 2000.

Discours de réception
(source: Les écrits, n.99, août 2000)

Bibliographie sélective récente

Haïti : Quel développement? (essai), en collaboration avec C. Manigat et C. Moïse, Montréal, Collectif Paroles, 1975.
Paysage de l'aveugle (roman), Montréal, Cercle du livre de France, 1977.
Mère-Solitude (roman), Paris, Albin Michel, 1983.
La discorde aux cent voix (roman), Paris, Albin Michel, 1986.
Passages (roman), Montréal, l'Hexagone, 1991.
Les urnes scellées (roman), Paris, Albin Michel, 1995.
Mille eaux (récit), Paris, Gallimard, 1999.
Regarde, regarde les lions (nouvelles), Paris, Albin Michel, 2001.

Capture_decran_2014_01_28_a_17.17.00