Catherine Mavrikakis

Catherine Mavrikakis

Catherine Mavrikakis  est née en 1961. Elle a publié à ce jour sept romans dont La ballade d’Ali BabaLes derniers jours de Smokey NelsonLe ciel de Bay City et Oscar De Profundis publiés au Québec aux Éditions Héliotrope et en France aux Éditions Sabine Wespieser.

Elle est l’auteure d’un oratorio, Omaha Beach. Elle a écrit aussi 7 essais, parmi lesquels Diamanda Galás. Guerrière et gorgone, L'éternité en accéléré et Condamner à mort  qui a remporté le prix Victor-Barbeau.

Ses livres sont traduits en plusieurs langues, en italien et en suédois notamment, et de nombreux prix les ont récompensés, dont le Prix de la Ville de Montréal, le Prix des libraires du Québec, le Prix Jacques-Cartier et le Prix littéraire des collégiens.

Elle est professeure de littérature au Département des littératures de langue française  à l’Université de Montréal.

Elle est membre de l'Académie des lettres du Québec depuis 2017.

Discours de présentation

 

Bibliographie sélective récente

Romans

Oscar de Profundis, Montréal, Héliotrope, 2016; Paris, Sabine Wespieser éditeur, 2016.

La ballade d’Ali Baba, Montréal, Héliotrope, 2014; Paris, Sabine Wespieser éditeur, 2014.

Les derniers jours de Smokey Nelson, Montréal, Héliotrope, 2011; Paris, Sabine Wespieser éditeur, 2012 ; traduit en suédois sous le titre Smokey Nelsons sista dagar Författare, Stockholm, Sekwa förlag, 2015 ; en grec sous le titre Ο ουρανός του Μπέι Σίτι, Athènes, Βιβλιοπωλείον της Εστίας, 2015  ; en italien sous le titre Gli Ultimi Giorni di Smokey Nelsey, Rovereto, Keller editore, 2016.

Le ciel de Bay City, Montréal, Héliotrope, 2008 ; Paris, Sabine Wespieser éditeur, 2009 ; traduit en suédois sous le titre Himlen i Bay city, Stockholm, Sekwa förlag, 2010.

Fleurs de crachat, Montréal, Leméac, 2005 ; traduit en anglais par Nathalie Stephens sous le titre Flowers of Spit, Toronto, Bookthug, 2012.

Ça va aller, Montréal, Leméac, 2002 ; réédité chez Bibliothèque Québécoise, 2013.

Deuils cannibales et mélancoliques, Laval, Éditions Trois, 2000 ; réédité chez Héliotrope en 2009 ; traduit en anglais par Nathalie Stephens sous le titre A Cannibal and Melancholy Mourning, Toronto, Coach House, 2004.

 

Essais

Diamanda Galas. Guerrière et gorgone, Montréal, Héliotrope, 2014.

Ce que dit l’écorce (coécrit avec Nicolas Lévesque), Montréal, Nota bene, 2014.

L’éternité en accéléré. E-carnet (essai-fiction), Montréal, Héliotrope, 2011.

« Duras aruspice », préface à Marguerite Duras, Sublime, forcément sublime Christine V., Montréal, Héliotrope, 2006.

Condamner à mort. Les meurtres et la loi à l’écran, Presses Universitaires de Montréal, 2005.

Ventriloquies (essai-fiction coécrit avec Martine Delvaux), Montréal, Leméac, 2003.

La mauvais langue. Essai sur la décomposition des langues, Seyssel, Champ Vallon, 1997.

 

Théâtre

Omaha Beach. Un oratorio, Montréal, Héliotrope, 2008.

 

Documentaire

Le photographe inconnu de Loic Suty, participation dans l’écriture d’un documentaire en réalité virtuelle, ONF, Turbulent Média, 2015.

 

Catherine_mavrikakis___marie_reine_mattera_2