Actualités

C'est avec regret que nous apprenons
le décès de Louise Maheux-Forcier (1929-2015)
survenu le 5 février.

 
 
Après ses études en musique à Paris, elle a choisi la littérature ainsi qu’elle s’en est expliquée dans son discours de réception à la Société royale du Canada (1990). Plusieurs de ses textes prennent d'ailleurs la musique pour inspiration. Son premier roman Amadou lui mérite le Prix du Cercle du livre de France en 1963, alors que Une forêt pour Zoé se voit récompensé du Prix du Gouverneur général (1970).
 
Elle publie au cours de sa carrière une quinzaine d’ouvrages : romans, nouvelles, journal intime et plusieurs textes dramatiques qui ont tous été diffusés à la radio ou à la télévision de Radio-Canada. Elle a aussi été une collaboratrice régulière au Service des émissions culturelles de la radio de Radio-Canada. Plusieurs de ses ouvrages ont été traduits en anglais (Oberon Press). 
 
Élue membre de l’Académie des lettres du Québec  en 1982, elle a participé à plusieurs jurys de l’Académie et a été secrétaire de rédaction de la revue « Les Écrits » de 1993 à 2000. 
 
Louise Maheux-Forcier était membre de l’Ordre du Canada. 

 

 

 

Nos félicitations à Louise Dupré
qui deviendra Membre de l'Ordre du Canada,
tel que l'a annoncé le Gouverneur général,
«pour son apport à la littérature québécoise en tant que poète, romancière, dramaturge, essayiste et professeure.»


crédit photo: Toma Iczkovits